Yoga: 4 raisons de ne pas rater un cours

Comment le yoga m'a aidé

Hier, alors que nous discutions de tout et de rien avec mon copain, il me dit que mon corps est devenu plus athlétique qu’avant et qu’il trouve ça bien que je dédie plus de temps à ma pratique du yoga. Il est vrai que j’ai toujours apprécié en faire mais parfois le quotidien reprend son cours et emporte lui avec lui les choses qui me font du bien. Ces derniers mois, je n’ai pas laissé cela arriver.

Régulièrement, des personnes m’interrogent sur ma pratique, il m’a semblé intéressant de faire un petit bilan sur ce que le yoga m’apporte. Peut-être que cela répondra à une de vos interrogations.

Faire un reboot pendant la semaine

Quand je vais à mes cours de yoga, je sais qu’en repartant je me sentirais comme un sou neuf même si j’ai transpiré comme un boeuf ou même si j’ai choisi un cours axé sur la relaxation. J’y fais peau neuve. Pendant la durée du cours, je fais le choix de laisser mes soucis à l’entrée. Quand les pensées parasites viennent, je me dis “je n’en ai pas besoin maintenant” et je me concentre soit sur la voix du professeur, soit sur ma respiration, soit sur mes sensations.

Une séance me permet de remettre les compteurs à zéro et d’avoir un oeil neuf sur ma journée voire sur ma semaine.

Être injoignable

La semaine dernière, j’avais un simple cours d’une heure. À ma sortie, je désactive le mode avion et je tombe sur plusieurs appels manqués, des textos, des notifications messengers… Je me suis sentie submergée par ces sollicitations. Comme elles sont d’habitude diluées dans le temps, nous ne nous rendons pas forcément compte du nombre que nous recevons par jour. Je commence même à envisager des journées sans téléphone ou des heures fixes où j’irai voir “si j’ai du courrier”.

Mon cours de yoga me donne cette opportunité d’être injoignable et de pouvoir me consacrer entièrement à mon bien-être pendant un temps donné.

Prendre de bonnes habitudes

Une fois que l’on commence à s’occuper de son corps, on commence aussi à se rendre compte de ce que nous lui infligeons au quotidien. On essaye de se tenir plus droit, on s’exerce à moins se recroqueviller sur soi (#heartopening), on perçoit lorsque nous avons le souffle court… Bref, on devient petit à petit conscient de sa présence physique.

En parallèle, j’ai pu constater une meilleure réaction aux événements. Il y a quelques jours, une phrase qui m’a fait paniquer. Je commençais à hyperventiler, l’anxiété envahissait chaque parcelle de mon être en quelques secondes. Les tambours de la crise se font entendre. J’ai stoppé net. J’ai dit à haute voix “Sibylle. Respire. Ne panique pas. Prends ton temps pour res-pi-rer” et j’ai commencé à allonger mon inspiration, mon expiration. Quelques minutes plus tard, je reprenais pieds dans la réalité. Ma vision s’est éclaircie, la crise n’avait pas eu le temps de s’installer.

Travailler sur le mental

À la vue de certaines postures ou enchaînements vous vous direz “Nope. Nope ! Nope ! Nope !” alors que si, si, si. C’est possible. Peut-être pas maintenant avec vos peurs, avec votre corps qui n’est pas prêt mais un jour peut-être que vous y arriverez. Vous y serez. Vous vous demanderez pourquoi vous avez autant résisté au début. Vous prendrez confiance en votre capacité d’apprentissage et d’évolution.

De mon côté, je travaille un peu tous les jours (à peu près, je ne suis pas une héroine non plus) sur 2 postures qui m’embêtent. Je ne souhaitais même pas les essayer avant. Ce n’est pas miraculeux, je ne les maîtrise pas encore alors que pour l’une d’elle cela fait plusieurs mois que je travaille dessus. Pourtant, le fait de ne pas avoir “vaincu” ne me dérange pas. La patience me faisant défaut, cela me permet de l’entraîner. J’évite de tomber dans l’obsession du résultat. Ca viendra en son temps. En attendant, je progresse petit à petit.

Et vous, vous avez trouvé une activité qui vous permet de vous retrouver, de vous sentir comme un sou neuf ? J’imagine que l’on ressent après la course à pied par exemple ?

Prenez soin de vous,

Sibylle

Designer graphique, créative en général, j'aime aussi écrire et prendre des photos. Le bien-être est un sujet qui me fait vibrer, et je souhaite montrer aux gens qu'ils ont le pouvoir de reprendre la main sur leur quotidien, petit à petit.

4 Comments

  1. Pauline
    novembre 18, 2018

    Très bien dis ! Pour moi, le yoga a quasi changé ma vie. Ce que je note surtout, c’est qu’il m’a permis de “m’ancrer” sur la terre. J’avais tendance a n’être que dans mes pensées et a oublier que j’étais surtout un corps, le mien. Le yoga m’a permis de me reconnecter a cela, pour mon plus grand bonheur!

    Répondre
    1. Sibylle Roze
      novembre 18, 2018

      Merci pour ton commentaire Pauline ! 😉

      Je suis trop contente de lire que ça a eu un réel impact sur ta vie !
      Je suis complètement d’accord avec toi, en le pratiquant tu relies ton esprit à ton corps alors qu’on a clairement eu l’habitude d’être uniquement dans notre tête. De mon côté, faire le pont entre les deux m’a permis d’apprendre la bienveillance envers moi même. Ce qui est pas naturel chez tout le monde, hahaha.

      Bonne soirée à toi

      Sib

      Répondre
  2. andreaambre
    novembre 18, 2018

    Coucou,
    Pour ma part j’ai toujours voulu en faire et vraiment tout cela me donne vraiment envie de sauter le pas ! Cela à l’air tellement paisible 🙂

    Répondre
    1. Sibylle Roze
      novembre 18, 2018

      Coucou Andréa,

      Merci pour ton commentaire !
      Tu devrais essayer ! Il y a sûrement des cours abordables ou des cours d’essais gratuits autour de toi.
      Si tu es à Paris, j’utilise l’apply Oly Be, tu peux prendre des cours à l’unité et ils ont pleins de cours différents.
      Il y a énormément de sortes de yoga, donc tu trouveras forcément un cours qui te convient (ou un prof).

      Bonne soirée à toi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :