Minimalisme #1: les livres

Des livres minimalistes

Comme cet article est beaucoup plus long que prévu, j’ai décidé de découper ce thème “Commencer le minimalisme” en trois épisodes : 


Le minimalisme ?

Le minimalisme est rentré dans ma vie après avoir été choquée par l’étendu des objets inutiles qui s’accumulaient chez nous tous, sans même que nous nous en rendions compte. J’évoque le déclic que j’ai vécu en aidant mes parents à vider l’appartement d’une de mes grands-mères dans l’article sur le tri sur le superbe site de Marine, Amavi.

Au fur et à mesure du temps je me rendais compte de mon malaise grandissant pour l’accumulation que j’avais généré depuis des décennies sans la contrôler. Elle était tout autour de moi, et je commençais à me sentir étouffer.

Plusieurs éléments me sont revenus en tête à ce moment là:

D’abord, je gardais en mémoire un passage de Philippe K. Dick dans Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques.

La tropie, ce sont les objets inutiles, les imprimés publicitaires, les boîtes d’allumettes vides, les papiers de chewing-gum ou les journaux de la veille. Quand il n’y a personne dans le coin, la tropie en profite pour se reproduire. Par exemple, si vous allez vous coucher en laissant de la tropie dans votre appartement, vous en trouvez le double à votre réveil le lendemain matin. Elle n’arrête pas de croître, encore et encore.

Dans ce passage, l’accroissement est fatal. On ne peut plus rien faire pour lutter. Les choses se multiplient de manière magique. C’est ainsi que je me sens maintenant face à toutes choses produites qui ne font que remplir les placards ou tapisser le fond de mon sac. Les objets sont partout.

Un autre élément ressurgissait de ma mémoire: je me suis souvenue d’une conversation  avec une amie ayant toujours vécu une vie nomade. Elle m’expliquait qu’elle pouvait très bien déménager du jour au lendemain car tout tenait en quelques valises. À l’époque sa démarche n’avait rien à voir avec le minimalisme mais était simplement une nécessité pour revenir chez ses parents sans faire de déménagement international. Néanmoins, les années passant, cette discussion me revenait souvent en tête. Elle m’avait plongé dans un abime de réflexion car ma situation familiale était tout l’inverse: j’avais encore dans le garage des jouets de mon enfance attendant que je prenne une décision.

La découverte d’un monde où nous pouvions prendre nos clics et nos claques aussi facilement, me donnait un sentiment de liberté.

Après le commencement de ma démarche, j’ai eu besoin de trouver des ressources pour m’aider dans la tâche. D’autres personnes l’ont fait avant moi, donc apprenons de ceux qui savent.

Je souhaite donc partager avec vous les livres, les blogs et les instagram qui m’ont aidé à trouver des solutions simples à appliquer dans la vie de tous les jours.

Les livres

La magie du rangement de Marie Kondo

Le grand classique, celui dont tout le monde a entendu parler. Celui qui vous a même peut-être été offert à Noël par une bonne âme qui espérait que vous ne le prendriez pas trop mal !

Ce livre, autant vous dire que je ne comptais pas le lire. Je ne suis pas une maniaque du rangement, et je ne le serais jamais. C’est aussi simple que cela. La perspective de lire un livre qui me rabâcherait à quel point c’est primordial d’avoir des placards rangés au cordeau me hérissait le poil. Pourtant, un jour en passant dans mon hall d’entrée, je vois que quelqu’un a laissé ce livre à donner. Mon frère étant ordonné (maniaque oserais-je dire) je l’ai remonté en pensant lui donner.

Je ne sais trop comment mais je me suis retrouvée à le lire, à moitié par curiosité et à moitié en réponse au sentiment de malaise dont je vous ai parlé plus tôt. Résultat des courses, même si mes placards ne sont pas parfaits, j’ai beaucoup aimé la notion de respect qu’elle évoque. Je ne parle toujours pas à mes objets, mais j’apprécie l’idée de les choisir avec soin et de leur faire une véritable place. J’ai changé ma manière de ranger et je ne pensais que ça pouvait avoir un tel impact positif.

Même s’il y a des choses qui me gênent (Elle jette tout. Elle propose de ritualiser son arrivée à la maison en parlant aux quelques objets qui sont encore en votre possession) j’ai trouvé ça très éclairant sur ma propre manière d’acheter. Sa méthode, que je n’appliquerais jamais à la lettre, m’a permis de faire le tri dans mes affaires et de découvrir des astuces intéressantes. Soyez simplement prévenus: elle est radicale.

Acheter sur Amazon

Walden de Henry David Thoreau

Tout autre registre. Oublions notre vie ultra consumériste et dirigeons-nous vers une forêt perdue du Massachusetts.

Ce fut pour moi une révélation.

Henry David Thoreau raconte son expérience de vie en autarcie dans la forêt en 1845. La justesse de son propos qui le rend toujours d’actualité aujourd’hui m’a époustouflé. J’aime le fait qu’il nous explique que l’on peut, que nous nous emprisonnons nous mêmes dans des situations qui ne nous conviennent pas. Il était buté et sûrement désagréable mais il m’a ouvert les yeux sur la possibilité.

Il décide de vivre deux ans dans une situation qui n’est pas confortable, il l’a décidé et vit en conséquence. Il monte sa cabane lui même, se débrouille pour avoir sa propre récolte, part quelques fois chasser (même si son alimentation est majoritairement végétarienne), il ne doute pas de son choix car il sait que c’est le bon pour lui, point.

À l’époque il y avait déjà des appartements, déjà des gens qui sur-consommaient par rapport à leurs revenus, et lui a tout simplement décidé que non, le système ne passerait pas par lui. Je ne dis pas que je partirais demain vivre au milieu de la forêt, ce que je dis c’est qu’avec sa hargne et sa manière de parler sans prendre aucune pincette, il nous remet les pendules à l’heure. Ce livre est souvent cité comme ressources de livre sur l’écologie et le minimalisme et en effet, il a totalement sa place selon moi !

Acheter sur Amazon

Goodbye Things de Fumio Sasaki

Ce livre est un cas un peu particulier car … il est toujours sur ma wishlist ! J’ai lu les quelques chapitres disponibles sur Google Books l’année dernière à un moment où je n’avais pas encore débuté ma démarche dans le minimalisme. J’étais tombée dessus relativement par hasard (vous verrez, ça m’arrive souvent avec les livres).

Je pense initialement que je faisais une recherche sur l’architecture japonaise, et j’essayais de trouver des photos inspirantes de vieilles maisons typiques, fascinée par le travail autour de l’intérieur/extérieur. De fil en aiguille, je découvre l’auteur dans un article de libération qui explique sa démarche. J’en viens donc à lire les pages disponibles. La petite graine du minimalisme était plantée inconsciemment dans mon esprit. Elle se développera seulement des mois plus tard. C’est pourquoi j’ai décidé de le mettre dans liste, malgré le fait que je n’ai tout simplement pas lu le livre dans son entièreté, il a malgré tout eu un impact sur mon développement personnel.

(si quelqu’un cherche quoi m’offrir…)

Acheter sur Amazon

Esthétiques du quotidien au Japon de Jean-Marie Bouissou (collectif)

Je errais à la librairie Le Divan dans mon cher quinzième arrondissement lorsque je suis tombée sur ce livre. Il est un peu particulier car c’est un livre publié aux éditions l’IFM (Institut Français de la Mode) et a donc une approche plus académique dans son écriture.

On y retrouve une analyse de l’esthétique japonaise à travers les différentes époques de son histoire. Différents thèmes y sont abordés tels que la notion de luxe confrontée au luxe à l’occidental, une histoire de la mode japonaise, des explications autour du Wabi Sabi et l’Iki, un entretien avec Tadao Ando…

C’est un petit bouquin extrêmement riche d’information. Il faudrait que je le relise encore une fois pour m’en imprégner encore un peu plus. J’y retrouve ce qui m’intéresse dans l’histoire du Design : l’approche de l’esthétique et des usages en tant que réponse à une société à un moment donné.

L’art de la simplicité de Dominique Loreau

Si vous cherchez un mode d’emploi du minimalisme, ce livre sera pour vous.

Ayant déjà entamé ma démarche minimaliste depuis quelques temps, ce livre ne m’a pas forcément été utile mais il peut être un bon départ pour quelqu’un qui s’intéresse au sujet. Très simple à lire, le livre est ponctué de citations diverses qui enrichissent le propos. Certains passages m’ont donné envie de les photocopier et de les coller au mur pour me les remettre en tête chaque matin.

J’aurai aimé qu’elle partage beaucoup plus autour de son expérience personnelle, car le livre est comme je vous le disais un mode d’emploi. Nous ne sommes pas dans un contexte où elle partage son expérience type “Journal de bord”. Non. Dominique affirme du début à la fin.

Je le conseille car je n’ai aucun doute que vous y trouverez de quoi grandir. Chacun peut y prendre des éléments et les utiliser dans son quotidien. Prenez ce qu’il vous faut, laissez le reste. Peut-être y reviendrez vous plus tard et que vous y verrez encore d’autres choses intéressantes qui ne vous avaient pas sauté aux yeux la première fois, qui sait ?

Acheter sur Amazon

La péninsule aux 24 saisons d’Inaba Mayumi

Ce livre n’est pas un livre sur le minimalisme. Je n’ai pas su résister à sa jolie couverture lors d’un passage chez Gibert Jeune…

Nous suivons une femme qui décide de quitter Tokyo où elle a construit sa vie pour s’isoler dans un hameau. Vous avez sûrement remarqué que l’on trouve beaucoup de livres abordant le thème du nouveau départ en ce moment mais ce qui m’a touché dans celui-là c’est la douceur de l’écriture, sa simplicité. L’histoire n’est pas là pour vous en mettre pleins la vue, il n’y a pas de grandes péripéties ou d’histoire d’amour. Nous sommes là dans un travail d’introspection où la personne sort peu à peu du brouillard. Elle se retrouve seule et découvre sa propre vision de l’essentiel. Elle fait le point tout en réapprenant à se connaître. Pour apprécier ce livre il faut aimer la lenteur, la délicatesse et la contemplation.

De mon côté, ce fut un vrai coup de coeur.

Acheter sur Amazon

 

Voici pour les livres qui m’ont accompagné pendant ma démarche. Avez-vous d’autres livres à me conseiller ?

À très vite,

Sibylle

Designer graphique, créative en général, j'aime aussi écrire et prendre des photos. Le bien-être est un sujet qui me fait vibrer, et je souhaite montrer aux gens qu'ils ont le pouvoir de reprendre la main sur leur quotidien, petit à petit.

6 Comments

  1. Marie
    août 19, 2018

    Coucou mon petit,

    Je suis en train de parcourir ton blog et cette idée de tri pour mieux organiser sa vie me plaît beaucoup. On accumule depuis 5 ans ici…
    Quel livre tu me conseillerais ?

    Des bisous,
    Marie A.

    PS : je me suis inscrite à ton programme hier soir. J’ai reçu le 1er mail ce matin. Hâte de recevoir la suite !

    Répondre
    1. Sibylle Roze
      août 19, 2018

      Coucou Marie,

      si tu as envie de te focaliser sur le tri des affaires, je te conseille le livre de Marie Kondo, mais si tu as envie d’avoir une approche globale sur la vie, tu peux lire le livre de Dominique Loreau 🙂
      <3

      Répondre
  2. […] EP1. Ressource : Les livres […]

    Répondre
  3. Marie
    août 19, 2018

    Merci beaucoup Sib’, je lirais bien les deux ! Tu les as chez toi ou pas ?

    Des bisous !

    Répondre
  4. […] EP1. Ressource : Les livres […]

    Répondre
  5. […] la série d’articles qui avaient été commencé au début du blog où nous avions parlé des livres, des blogs et comptes instagram qui m’ont inspiré et d’actions toutes simples à […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :