Yoga: ma toute première retraite

Je pratique le yoga depuis de nombreuses années et j’ai toujours eu envie de faire une retraite de yoga pour approfondir ma pratique et vivre une expérience complète.
En mai 2018, j’ai eu l’occasion de faire une retraite de 3 jours en Normandie avec une professeur que j’apprécie énormément, Adèle Weiss.
Il m’aura fallu plusieurs mois pour me rendre compte de l’impact qu’a eu cette retraite sur moi. Je vais essayer de partager avec vous mon expérience.

Mes attentes

Ma venue à la retraite s’est organisée seulement une semaine à l’avance (environ), je n’ai donc pas eu le temps d’anticiper ou d’imaginer quoi que ce soit. J’avais simplement hâte de découvrir cela, tout en ayant cette crainte vis-à-vis de la vie en communauté que je tiens de mes colonies de vacances d’enfance. Je relativisais en me disant que si cela ne se passait pas bien avec le groupe, ce ne serait que 3 jours et que je pourrais très bien m’isoler si je le voulais. (Maintenant, je ne penserais même pas à la possibilité que ça ne se passe pas bien.)

Spoiler alert : tout s’est très bien passé.

Retraite de yoga

Sur place

Nous étions dans un lieu isolé sans réseau téléphonique. L’endroit où nous allions passer ces quelques jours était splendide : ancienne bâtisse complètement rénovée mais gardant le charme original, tout ce que j’aime. Entourés de verdure, nous pouvions à notre loisir profiter de la vue dégagée sur le verger en face de la maison. Pour couronner le tout, les propriétaires avaient un chien venant régulièrement à notre rencontre, heureux de recevoir des gratouilles. Il n’en faut pas plus pour me mettre de bonne humeur.

Les activités

Au cours de cette retraite, nous avons pu faire plusieurs pratiques de yoga kundalini ainsi que des balades champêtres et un atelier de cuisine ayurvédique avec une cuisinière aussi gentille qu’elle est douée (donc très douée).

Nous étions de souvenir un groupe de 8 personnes, ce qui a permis à chacune de se connaître rapidement. Le groupe, composé de personnes avec des personnalités complètement différentes, s’est très vite révélé chaleureux, ouvert d’esprit et bienveillant. Constituer un groupe de la sorte donne une forte énergie positive. Se sentir bien entouré nous donne la force de mettre de côté nos doutes, nos craintes, nos résistances, et surtout notre sentiment de honte qui peut poindre lorsqu’on a la sensation de “mal faire”. Ici, rien de tout ça. Je me suis sentie dans un lieu où je pouvais profiter entièrement de l’expérience, mes angoisses restant à la porte. Lors des moments de chants, le fait de lâcher prise permet à notre corps de ressentir les vibrations que nous faisons et créer un véritable moment d’union entre les participantes. Ces activités de groupe ainsi que les moments de temps libre nous ont rapproché, en nous laissant du temps pour nous connaître à travers des balades ou des thés sur la terrasse.

Retraite de yoga

Moments marquants

Pendant ce court séjour, plusieurs moments ressortent dans ma mémoire.

*

Je ne suis pas du matin. Je l’ai longtemps cru mais c’est faux. Je me couche tôt mais ayant besoin de 9 heures minimum de sommeil pour ne pas me sentir déphasée, je me réveille naturellement vers 8h30 puis je traîne jusqu’à 9 heures, le temps de profiter de la douceur de ma couette.

Imaginez donc ma tête quand on m’a annoncé qu’une des pratiques commencerait à 7h pour accompagner le lever du soleil (et normalement ça aurait dû être encore plus tôt…). J’aime prendre mon petit déjeuner seule, le regard dans le vide, avec la chaleur de la tasse de café entre mes mains mais aujourd’hui: neni ! Pas de petit déjeuner pour les braves !

Pour vous décrire mon état : je ressemblais à un zombie, marchant au radar.

Nous commençons notre session de yoga du matin, mon corps reprend ces mouvements qu’il connaît et qui l’apaisent. Je commence à émerger. Le soleil se lève derrière la grande baie vitrée donnant sur le jardin verdoyant.

Dans le verger d’en face, apparaissent deux chevaux à quelques mètres. Une apparition. Lentement, tranquillement, ils poursuivent leur chemin sans savoir qu’ils nous offrent un si doux spectacle…

*

Une de nos repas fut un peu particulier: nous l’avons passé dans le silence et en prêtant attention à chacun de nos mouvements. Rien à voir avec les tristes repas que j’ai pu prendre seule dans ma cuisine face à un mur blanc, à rêvasser sans me rendre compte de ce que j’étais entrain d’engloutir. Là, nous échangeons des regards, nous faisons attention à chacune de nos bouchées. Les saveurs prennent toutes leur ampleur. À la fin de mon assiette, je suis rassasiée. Ici aussi, ce n’est pas la sensation d’écoeurement parce que “je me suis fait exploser le bide” mais parce que mon corps me dit que je peux m’arrêter là, il est nourri, il n’a pas besoin de plus.

*

Une des participantes avait amené un jeu de cartes, type cartes de tarot. Après les pratiques nous en tirions une au hasard puis nous discutions autour de la carte sortie. Nous étions souvent surprises par la pertinence du hasard et nous écoutions les réactions et réflexions de chacune, partageant notre ressenti de l’expérience en cours. C’est une méthode simple pour ouvrir le dialogue. Même si la carte surprend, la personne rebondit sur ce qu’elle lui évoque. Je pense que ces petits moments ont aidé à créer une cohésion dans le groupe rapidement.

De mon côté, j’ai eu un tirage sous les plus beaux auspices.

IMG_5429

Mon ressenti global

Cela fait plusieurs mois que je vois des groupes de discussions entre femmes se créer et je n’avais jamais compris l’intérêt que les gens pouvaient y porter. Grâce à cette courte expérience avec des femmes de différents horizons, de différents âges, je comprends l’importance du partage de la sensation d’être admise sans avoir besoin de faire ses preuves. Toutes ensemble nous représentons un savoir de la vie en général qui est considérable. Rencontrer des gens qui n’ont pas la même vie, pas la même expérience est une forte richesse.

Par exemple, mes amis et connaissances ont tous mon âge à quelques années près, donc avoir des relations amicales avec des femmes de 40 ans ou plus, est quelque chose qui n’arrive pas dans mon quotidien. Il m’a fallu beaucoup de temps pour assimiler l’expérience car sans même m’en rendre compte, cela a déclenché énormément de changement en souterrain. Je pense que ces quelques jours m’ont aidé à me reconnecter à ma confiance en moi. J’ai reçu de très belles paroles de la part de participantes, que je garde en tête, comme des cadeaux que l’on m’aurait fait. Ces paroles me donnent l’envie d’aller là où je le souhaite et d’écouter mon instinct.

Processed with VSCO with g3 preset

Si vous ressentez une attirance pour ce type de voyage riche d’un point de vue intérieur comme extérieur, je ne peux que vous encourager. N’imaginez pas à l’avance l’aventure, allez-y sans à priori, prenez ce qu’on vous offre.

À très vite,

Sibylle

Designer graphique, créative en général, j'aime aussi écrire et prendre des photos. Le bien-être est un sujet qui me fait vibrer, et je souhaite montrer aux gens qu'ils ont le pouvoir de reprendre la main sur leur quotidien, petit à petit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :